Application métier pour l'inspection des infrastructures en milieux complexe

Les applications SOTEC et SOTEC AR développées pour le groupe SOCOTEC, spécialisé dans le conseil en maîtrise des risques et en amélioration des performances.



Le défi


Il fallait créer un système informatique pour générer de manière automatisée des procès-verbaux d'inspection qualité des équipements et installations d'infrastructure d'exploitation énergétique. De plus, on devait adapter la technologie aux contraintes terrain.(locaux exigus, peu éclairés) et à l'expérience utilisateurs des techniciens.


La solution


Au cours du développement de ce projet, des tests utilisateurs ont été effectués afin de déterminer :

  • l’interface de saisie de texte supportant la meilleure vitesse d’entrée dans un contexte industriel

  • la meilleure interface pour un outil d'aide informatique dédié à une tâche d'inspection

Ainsi, un groupe de techniciens expérimentés a été recruté au sein de SOCOTEC pour tester différents supports : un visiocasque de réalité augmentée, une montre connectée, un smartphone, une tablette tactile ainsi qu’une solution mixte combinant plusieurs de ces éléments. La tablette a été retenue sur des critères de vitesse d’exécution, de charge de travail subjective induite, d’utilisabilité et d'expérience utilisateur.


Le procès-verbal d'inspection est édité de façon automatique à partir des contrôles effectués dans les locaux. Le système est évolutif et s'adapte aux bâtiments et aux objectifs du contrôle.


Le résultat


Une économie de temps substantielle à la fois pour les inspecteurs et les contrôleurs des infrastructures d'exploitation énergétique. Le logiciel permet la lecture et l'édition de documents graphiques ainsi que la génération automatique de procès-verbaux en réalité augmentée directement sur la tablette tactile. La transmission d'informations par Bluetooth entre les inspecteurs et les contrôleurs est simplifiée. Les pertes d'informations lors du transfert des notes papier à l'ordinateur sont définitivement supprimés.