Les ours en réalité augmentée

L'aquarium du Quebec souhaitait enrichir la visite de l'enclos de l'ours blanc par des expériences faisant appel à la réalité augmentée pour mieux connaitre l'habitat naturel de celui-ci et comprendre les dangers du réchauffement climatique.

L'enjeu


Le but était d'apporter un contenu à la fois ludique et informatif à destination des visiteurs de l’Aquarium, et plus particulièrement les enfants et leurs familles. Les thèmes auront un lien direct avec l’ours polaire et pourront toucher des notions liées au climat, à l’océan arctique et à l’habitat de l’ours. Ces éléments vont être ajoutés au "média-guide" déjà existant de l'aquarium afin de centraliser toutes les données.


Les animaux de la banquise


A l’aide de son téléphone ou de sa tablette, le visiteur découvre les autres animaux vivant dans le même milieu que les ours polaires tels que les loups marins, le renard polaire, le beluga, des poissons, les pingouins. Ces animaux sont représentés en trois dimensions.


Deux mini-jeux sont proposés pour cette première proposition :

  • Parmi ces animaux, lesquels ne sont pas mangés par l’ours polaire?

  • Parmi ces animaux, quel est l’intrus?

En cliquant sur chaque animal, il y en a une cinquantaine, on accède à une fiche où les visiteurs en apprennent plus sur le nom de l'espèce, une photo de celui-ci, une carte du monde avec la ou les zones géographiques où l'animal vit et des informations diverses sur cet animal.


L'habitat et la fonte de la banquise


L’objectif de cette expérience est de montrer l’impact de la déréglementation climatique sur l’environnement de l’ours polaire. Il permet également de recréer l’environnement de l’ours polaire aux quatre saisons, consultable toute l’année. Depuis un point d’observation, le visiteur observe l’enclot des ours polaires remodélisé selon les quatre saisons: hiver, printemps, été et automne. Il permet de comprendre l’évolution de l’habitat naturel de l’ours, conformément à ce qu’il est réellement.


Une fois cette première expérience réalisée, le visiteur accède à une échelle du temps montrant l’évolution potentiel de ce même habitat dans un siècle et en hiver, selon trois scenarii retenus par le GIEC. Ainsi, il constatera la disparition de la banquise, mettant en péril l’existence des ours polaires. Le visiteur aura aussi accès à sept vues différentes de l’enclot et de son environnement au format 360° permettant une plus grande immersion.